Loading...

Faire sa valise/sac à dos

Optimisez le pour votre santé et celle de la planète.

Le sac à dos

Comment bien préparer son voyage


Vous savez où partir, votre itinéraire est prêt, votre appareil photo a déjà envie de crépiter. Mais avez-vous pensez à ce que vous alliez prendre avec vous ? Se préparer au voyage, c’est aussi bien faire son sac. Des bagages bien calibrés, avec des produits de qualité, c’est ça aussi voyager de manière éco-responsable, car un sac trop lourd est synonyme de complications lors de votre périple si vous prenez les transports : encombrement, certes, mais aussi plus grande consommation de carburant si vous utilisez l’avion par exemple.
Une règle simple à retenir avant tout : votre bagage ne doit pas dépasser 10 à 15% de votre poids : 7 à 8 kilos si vous en pesez 50, 12 à 13 si vous en pesez 80. Nous vous proposons de vous limiter à 10 kilos maximum, l’équivalent d’un sac à dos de 50 à 70 litres.
Pour la suite, voici un petit guide autour de trois thématiques, avec une idée : le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas.

Les cosmétiques

Que prendre avec vous dans votre trousse de toilette ? Un détail sur le papier, mais nos produits de beauté ont un impact sur l’environnement : leurs emballages finissent souvent dans nos océans, et les produits chimiques utilisés polluent nos cours d’eau. Pour vous lavez, vous pouvez privilégier un savon dur, type savon de Marseille : peu cher, compact et durable, il limite la production de plastique et pèse peu dans vos bagages.
Pour votre hygiène dentaire, les brosses à dents en bois ou en bambou, rechargeables, sont réutilisables à 90%. A côté, vous y rangerez votre déodorant : éliminez de suite les aérosols : les gaz contribuent à la destruction de la couche d’ozone. Le mieux, sans doute, sera la pierre d’alun, 100% écologique. Sinon, des déodorants en sticks ou à billes sont nombreux dans les rayons des supermarchés : privilégiez ceux contenant le plus de produits naturels (vous pouvez par exemple jeter un oeil du côté de la marque Respire). Même logique pour l'anti-moustique ou la crème solaire, dont 14 000 tonnes finissent chaque année dans les mers (Source). Ici, vous pouvez vous appuyez sur les marques Eq ou Acorelle. Et attention, même les crèmes avec marqués "résitant à l'eau" finissent dans les coraux pour participer à leur blanchissement.

Les vêtements

Pas besoin de vous charger de trop, si vous comptez voyager loin. Un nécessaire pour une semaine suffit : 7 sous vêtements, 7 hauts, 2 shorts et 2 pantalons. Portez votre choix sur des matières naturelles : évitez le nylon synthétique, qui risque en plus de vous irriter. Coton (équitable, c’est encore mieux), ou Lin permettront à votre peau d’être aérée.
Pour votre lessive, vous n’aurez pas de machine à chacun de vos stops. Mais bien souvent, vous aurez accès, si ce n’est à un lavabo, à une simple bassine et de l’eau. Dans ce cas, une lessive à la main écologique (par exemple dans la gamme Arbre Vert), peut vous être utile. Autre possibilité, utiliser du savon de Marseille (et oui, encore), du savoir d’Alès ou un savon noir.

Le matériel

ll vous reste normalement encore un peu de place dans votre sac. Glissez-y une gourde en Inox (75 centilitres ou 1 litre suffisent généralement) : moins de bouteilles d’eau achetées, moins de plastique gaspillé. Dans certains pays, l’eau courante n’est pas potable : vous trouverez en pharmacie ou sur internet des pastilles, comme chez Micropure ou Aquatab ou encore des pailles spéciales pour la purifier.
Une batterie solaire vous permettra de recharger votre téléphone ou votre liseuse électronique (plus pratique qu’une bibliothèque portative). Si vous comptez camper, un kit solaire, comme chez Brother Solar, vous permettra d’allumer votre feu.
Si vous fumez, vous le savez, votre mégot peut mettre jusqu’à deux ans à disparaitre, et polluer 500 litres d’eau. Ayez toujours un cendrier de poche à proximité. Pour les vadrouilleurs, en montagne par exemple, qui ont des restes de nourriture qu'ils ne souhaitent pas jeter, pensez à prendre un Eco-Couvercle pour refermer votre popote. Un tour chez "maplaneteverte" vous donnera surement des idées. Tout comme une petite recherche sur les eco-couvercles en cire d'abeille. Enfin, un sac en lin, pratique et léger, pour faire vos courses notamment, évitera la consommation de sachets en plastique.

Date: 22-07-2019 | Par Pierre-Antoine Lefort
  • Ayons horreur des mots, passons aux actes.
    Jacques Sevin
    Fondateur du scoutisme Français